Comment fonctionnent les sondeurs

Comprendre les bases du fonctionnement des sondeurs ars et savoir comment lire votre détecteur de poissons peut faire toute la différence entre une session non fructueuse et établir votre record personnel. Notre court tutoriel sur le fonctionnement des sonars vous montrera les bases concernant votre détecteur de poissons et vous donnera des conseils pratiques pour rendre sa lecture plus facile.

impulsions sonores

SONAR (=sondeur) signifie SOund NAvigation Ranging. Le sondeur émet des impulsions sonores dans l’eau. Lorsque ces impulsions rencontrent un objet comme un poisson, de la végétation ou le fond, elles sont réfléchies vers la surface. Le sondeur mesure combien de temps l’onde sonore prend pour se propager vers le bas, rencontrer un objet et ensuite rebondir vers le haut. C’est le même système d’écholocalisation que les chauves-souris et les dauphins utilisent. Ces informations permettent au sondeur d’évaluer la profondeur de l’objet sur lequel les ondes sonores ont été réfléchies. Il mesure également la puissance de l’impulsion retournée : plus les objets sont durs, plus l’impulsion retournée sera puissante.

Une fois qu’une impulsion retournée est reçue, une autre est émise. Comme les ondes sonores se propagent à environ un 1500m par seconde dans l’eau, les sondeurs peuvent envoyer plusieurs impulsions par seconde. Le Deeper PRO et le Deeper PRO+ envoient 15 impulsions par seconde. Les impulsions sonores réfléchies sont converties en signaux électriques puis sont affichées sur l’écran, indiquant aux pêcheurs la profondeur et la dureté du fond et de tout objet rencontré.

Quatre points à retenir

    numéro 1

    Les sondeurs font un balayage en cônes et non en lignes.

    numéro 2

    Un écran défilant ne signifie pas que le sondeur est en mouvement (ni qu’il y ait beaucoup de poissons).

    numéro 3

    Des lignes plus épaisses et un second retour vers le sondeur signifient un fond plus dur.

    numéro 4

    Repérez les arcs et vous trouverez des poissons.

1. Les sondeurs sondent en cônes et non en lignes

balayage en cônes

Lorsque nous lisons les données de notre détecteur de poissons, nous imaginons souvent que les informations que nous voyons à l’écran représentent ce qui se déroule directement sous notre sondeur. Donc, si nous voyons un poisson à l’écran, nous pensons qu’il se trouve exactement sous notre sondeur. En réalité, les mesures que nous voyons sont prises sur une zone plus étendue sous notre sondeur. Plus important encore, le sondeur reçoit des données d’une zone de plus en plus large, en fonction de la profondeur à laquelle vous sondez. Ceci est dû au fait que les sondeurs font a balayage en cônes.

balayage en cônes

Voici comment cela fonctionne.

Les sondeurs émettent des ondes sonores afin de localiser des objets. Le son se déplace sous forme d’ondes, et non en lignes droites, et ces ondes s’étendent en forme de cônes, de plus en plus larges.

La plupart des sondeurs peuvent contrôler l’ampleur du cône de l’onde sonore en changeant la fréquence du signal de balayage. Ceci est important car en fonction des différentes situations lorsque vous pêchez,

différents signaux de balayage seront plus ou moins efficaces.

Un grand angle de balayage (généralement un angle de 40° à 60°) est approprié  pour sonder rapidement de vastes zones et obtenir des informations générales sur la profondeur et la structure du fond, mais la précision et les détails seront moindres. Sonder avec un grand angle de balayage est plus approprié pour les eaux peu profondes car le cône couvre une zone plus large lorsque l’on sonde plus profond. Cela signifie que si vous sondez à une profondeur de 13,7 m, vous verrez des objets dans une zone d’un diametre de 14,3 m.

Un petit angle de balayage (environ 10° à 20°) donne une image plus précise mais sur une zone plus restreinte. Celui-ci est plus approprié pour repérer la localisation exacte des poissons. Un petit angle de balayage est également plus adapté aux eaux plus profondes, étant donné que les cônes ne se propagent pas autant en largeur.

Fouillis radar et zones d’ombre

Fouillis radar et zones d’ombre

Un autre facteur à considérer concernant la largeur du cône de votre sondeur est que dans certains cas, vous ne serez pas à même de détecter des objets qui se trouvent juste en dessous de la surface de l'eau.

La raison pour laquelle ceci se produit est connue sous le nom de fouillis radar, ce qui est commun pour tous les sondeurs. Le fouillis radar se produit parce que l’eau proche de la surface réfléchi une partie des ondes du sondeur et ces réflexions sont beaucoup trop rapides pour que le sondeur puisse les traiter correctement. Ces réflexions se produisent pour de nombreuses raisons, la plus commune étant les vagues à la surface, les bulles, les courants et les algues. Le résultat consiste en beaucoup de « bruit de sonar » près de la surface. Ceci crée une « zone d'ombre » dans laquelle il n'est pas possible d'identifier les poissons.

La quantité de fouillis, et la taille de la zone d'ombre peuvent être réduits si la fréquence du sondeur est plus haute. Ainsi, si vous avez un modèle Deeper PRO ou PRO+ et que vous avec beaucoup de fouillis radar, sondez avec une plus haute fréquence (faisceau restreint à 290 kHz, 15°). Dans le cas du Deeper START, sa fréquence de sonar de 120 kHz signifie que le fouillis radar peut atteindre jusqu’à 1 mètre / 3,3 pi en dessous de la surface de l'eau.

en-dessous

L'image ci-dessous illustre 2 situations différentes où le fouillis radar peut perturber les relevés de votre sondeur (dans ces exemples, le fouillis radar s’étend à approximativement 1 mètre en dessous de la surface) :
 

1. Les poissons se trouventen-dessous de la zone de fouillis radar. Dans ce cas de figure, la réflexion du signal par les poissons est assez puissante pour être identifiée par le sondeur de pêche (dans le cas des sondeurs de pêche Deeper, l'application Deeper utilise un algorithme pour identifier si c'est un poisson). Ainsi, le poisson est affiché sur l’application.
 
2. Les poissons se trouvent dans de la zone de fouillis radar. La réflexion du signal par les poissons est mélangée au fouillis radar, le rendant trop faible pour que le sondeur de pêche puisse l’identifier. Ainsi, le poisson n’est pas affiché sur l’application.


 

Pourquoi cela a-t-il de l’importance pour …

  • Détecter des poissons

    Détecter des poissons

    Pour détecter des poissons, ne supposez pas que les poissons que vous ciblez sont directement sous votre sondeur. Au lieu de cela, pensez qu’ils sont quelque part à l’intérieur du cône qui se propage depuis votre sondeur. Souvenez-vous,  plus il y a de profondeur, plus la zone où ils peuvent se trouver sera grande. Si les poissons ne sont pas très profond, alors vous saurez qu’ils sont plus ou moins directement sous votre sondeur, particulièrement si vous utilisez un petit angle de balayage. Si les poissons sont plus profond, alors ils peuvent être dans une zone beaucoup plus étendue, et donc plus loin de votre sondeur.

    Conseil Deeper Sonar : Lorsque vous cherchez des poissons, utilisez d’abord un angle de balayage large pour trouver la zone générale où se trouvent les poissons, puis changez pour un angle balayage plus restreint et sondez la zone plusieurs fois pour trouver leur localisation exacte.

  • structure du fond

    Comprendre la structure et les caractéristiques du fond

    Un autre point à garder en tête lorsque vous sonder c’est le concept de zone morte. Votre sondeur utilisera la première partie du fond qu’il détectera comme niveau pour indiquer le fond sur votre écran. Si le cône sonde une baisse de niveau, il est possible qu’il y ait une section plus profonde en dessous qui n’est pas incluse dans la zone sondée : cette zone est la zone morte (voir schéma).

    Conseil Deeper Sonar : L’utilisation d’un angle de balayage plus petit diminuera les chances qu’il y ait une zone morte sur votre écran. Lorsque vous détectez une baisse de niveau ou une caractéristique, sondez plusieurs fois avec le dispositif réglé sur un petit angle de balayage.

2. Un écran défilant ne signifie pas que le sonar est en mouvement (ni qu’il y ait beaucoup de poissons)

Gardez à l’esprit que votre écran continuera à défiler même si votre sonar ne bouge pas

Sur l’application Deeper  et sur de nombreux autres écrans de sonars, les données affichées défilent de droite à gauche. Les données affichées le plus à droite indiquent les résultats les plus récents, les plus anciens apparaissant sur la gauche. Gardez à l’esprit que votre écran continuera à défiler même si votre sonar ne bouge pas, car le dispositif émet et reçoit continuellement des impulsions sonores. Comprendre comment l’écran défilant fonctionne est important pour déchiffrer les données que votre sondeur reçoit.

Pourquoi cela a-t-il de l’importance pour …

  • Détecter des poissons

    Détecter des poissons

    Une des erreurs les plus communes lors de l’analyse des données de votre sondeur est de prendre un poisson pour plusieurs poissons. Voici comment cela se produit. Vous lancez et il y a un poisson immobile dans l’eau. Si vous ne bougez pas votre sondeur et que le poisson reste immobile, vous verrez un afflux constant d’icônes poisson sur votre écran. C’est une réaction naturelle que de se réjouir et de penser qu’il y a 4 ou 5 énormes monstres dans l’eau. En fait, il n’y en a qu’un seul, mais l’écran défilant le fait apparaître comme s’il y en avait plus.

    Conseil Deeper Sonar : Si vous trouver que l’écran défilant porte à confusion, essayer d’ajouter l’affichage d’un indicateur vertical (Paramètres, Sonar, vertical Flasher : Activé). Celui-ci est identique que pour l’écran de pêche sous la glace, et s’affiche sur la droite de l’écran. Ce mode est un affichage en direct qui ne défile pas : il indique ce qui se passe juste en dessous de votre sondeur.

  • structure du fond

    Comprendre la structure et les caractéristiques du fond

    Imaginez que vous lancez votre sondeur et que vous le ramenez pour avoir une idée de la structure du fond. Vous arrêtez de le ramener pendant quelques secondes puis reprenez. Ensuite, vous regardez ce qui a été sondé et observez une descente régulière, mais avec une zone plane au milieu. Alors, y a-t-il une partie plane sur le fond?

    La réponse est non ! Ceci se produit car l’axe horizontal de votre écran indique le temps et non la distance. La « partie plane » que vous voyez indique le moment où vous avez arrêté de ramener le sondeur. Celui-ci a continué à sonder et à défiler, ainsi il semble que le fond soit plat quand en réalité il ne l’est pas.

    Conseil Deeper Sonar : Afin d’éviter cela, gardez une vitesse constante lorsque vous ramenez votre sondeur. Vous pouvez également utiliser la fonctionnalité de cartographie depuis un bateau ou depuis le bord. Ensuite, utilisez le GPS afin d’ajouter des niveaux de profondeur à votre carte pour qu’il n’y ait pas de problème si la vitesse à laquelle vous le ramenez change.

3. Des lignes plus épaisses et un second retour vers le sondeur signifient un fond plus dur

Exemple de fond dur

Votre sondeur est capable de vous indiquer non seulement la structure du fond mais également sa dureté. Voici comment.

Les sondeurs mesurent à la fois le temps écoulé avant qu’une impulsion sonore ne soit retournée, mais également la puissance du signal retourné. Ceci permet d’indiquer la dureté des objets se trouvant sous l’eau. Les objets mous, à faible densité, renvoient un signal plus faible tandis que les objets durs, à plus forte densité, renvoient un signal plus puissant.

L’écran de votre sondeur indiquera la dureté de l’objet par des couleurs et une luminosité différente : plus la couleur est vive, plus le signal est puissant, et ainsi plus l’objet est dur. Ceci est particulièrement important lorsque vous sondez le fond.

Vous pourrez remarquer que l’affichage du fond s’épaissit et devient plus intense par endroits (fond dur), puis plus fin et moins intense à d’autres (fond mou). Vous pourrez également remarquer un second retour du fond vers le sonar. Dans ce cas, le fond est si dur que le signal du sonar est réfléchi vers la surface, puis rebondit encore vers le bas, est à nouveau réfléchi par le fond puis détecté par le sonar.

fond mou

Exemple de fond mou

second retour

Exemple de “second retour”

Pourquoi cela a-t-il de l’importance pour …

  • Repérer des poissons

    Repérer des poissons

    Être à même d’analyser la consistance du fond fait partie des choses à apprendre lorsque l'on se base sur des données brutes. Cela peut prendre un peu de temps à maîtriser, mais vous en économiserez sur le long terme, parce que vous comprendrez exactement ce qu’il y a sous l'eau.

    Astuce sondeur Deeper : si vous souhaitez vous améliorer, il est important de passer de savoir (« je sais où se trouvent les poissons ») à comprendre (« je comprends pourquoi les poissons se trouvent à cet endroit »). Commencez par observer la relation entre la dureté du fond que vous visualisez sur votre sondeur et l’endroit où les poissons se trouvent habituellement. Par exemple, vous pourriez remarquer que dans certaines conditions ou selon la saison, les espèces que vous ciblez se trouvent toujours là où le fond est mou. Ce sont des informations très utile à comprendre, qui vous permettront d’améliorer votre taux de prises.

  • structure du fond

    Comprendre la structure et les caractéristiques du fond

    Ces données concernant la dureté du fond sont très utiles pour obtenir un aperçu général. Faire la différence entre des amas de broussailles et des rochers, des fonds vaseux et des fonds durs, peut être essentiel pour localiser les bons endroits où trouver l’espèce que vous ciblez.

    Conseil Deeper Sonar : Une fois que vous avez trouvé un endroit intéressant, utilisez un petit angle de balayage pour obtenir des informations précises et détaillées concernant la dureté du fond. Assurez-vous d’utiliser l’affichage détaillé plutôt que l’affichage basique dans l’application Deeper (sélectionnez-le dans le menu de gauche) pour obtenir des mesures concernant la dureté du fond.

4. Repérez les arcs et vous trouverez des poissons

L’utilisation d’icônes poisson est un bon moyen pour commencer avec un détecteur de poissons. Vous serez à même d’identifier les poissons ainsi que leur taille plus précisément à partir des données brutes. Ainsi, lorsque vous serez prêt, désactivez les icônes poisson et commencez à observer pour repérer des arcs.

Pourquoi des arcs?

arcs

Dans la plupart des cas, les poissons apparaîtront sur votre écran sous forme d’arc. La raison est très simple. Si un poisson nage à travers un cône de votre sondeur, il renverra les impulsions depuis un bout du cône, depuis le milieu et depuis l’autre bout. Les retours depuis les deux extrémités du cône se sont déplacés un peu plus loin que les retours du milieu. Ainsi un arc, ou une forme en « banane » apparaîtra sur l’écran.

Repérer les poissons

les poissons

Quelques points importants à retenir concernant les arcs des poissons :

  • Vous n’obtiendrez des arcs que si les poissons sont en mouvement (ou si votre sondeur passe au-dessus d’eux).
  • Si votre sondeur et les poissons sont immobiles, vous observerez une ligne au lieu d’un arc.
  • Vous n’obtiendrez un arc complet que si les poissons bougent à travers l’entièreté du cône du sondeur.
  • Si un poisson nage à travers une partie du cône, il apparaîtra comme un demi-arc ou un trait épais, alors ouvrez l’œil et repérez ces formes.

Pensez vertical, et non horizontal

De longs arcs

De longs arcs signifient un gros poisson, n’est-ce pas ? Faux. De longs arcs signifient qu’un poisson est passé dans le cône de votre sonar pendant longtemps.

N’oubliez pas, la profondeur a également de l’importance. Les poissons se trouvant à une plus grande profondeur créeront des arcs plus longs ou des lignes, car le cône du sonar est plus large. Ainsi, ils resteront à l’intérieur de celui-ci pendant plus longtemps. Un gros poisson près de la surface pourrait apparaître uniquement comme un court arc ou ligne.

Alors comment identifier la taille d’un poisson ?

taille d’un poisson

La réponse est grâce à l’épaisseur. Si un arc ou ligne est épais, vous observez un gros poisson. Alors pensez vertical, et non horizontal.

La première image est une parfaite illustration. Ces gros poissons n’ont pas produit d’arc complet, mais les lignes sont verticalement épaisses, ainsi nous savons qu’ils sont gros.

Cela fonctionne de la même façon pour repérer les poissons fourrage. Ne vous fiez pas à la longueur des lignes, observez leur épaisseur et si les marques sont rapprochées.

arcs
les poissons
De longs arcs
taille d’un poisson

Pourquoi cela a-t-il de l’importance pour …

  • Détecter des poissons

    Détecter des poissons

    Apprendre à interpréter les données brutes vous aidera à repérer des poissons de façon précise. Cela pourra vous prendre un peu de temps à maîtriser, mais vous gagnerez beaucoup de temps sur le long terme car vous saurez exactement ce qui se trouve sous l’eau.

    Conseil Deeper Sonar : Désactivez les icônes poisson de l’application Deeper (menu gauche, icônes poisson), et souvenez-vous : pensez vertical, et non horizontal. Gardez l’œil pour des arcs et demi-arcs épais, et ne vous souciez pas de leur longueur. De plus, gardez à l’esprit que la profondeur aura un impact sur leur longueur. Vous obtiendrez des arcs plus longs provenant des poissons qui se trouvent plus profond. Encore une fois, observez l’épaisseur des lignes plutôt que la longueur des arcs.

  • structure du fond

    Comprendre la structure et les caractéristiques du fond

    Lorsque vous sondez la structure, vous pouvez également garder l’œil pour des arcs représentant des poissons et des bancs de poissons-fourrage. Ceci pourra vous aider à mieux comprendre les types de caractéristiques propres à chaque espèce de poisson.

Notre blog